Choisir un vidéoprojecteur

Guide d'achat avec les points clés pour faire le bon choix
Les critères de choix d'un vidéoprojecteur sont nombreux et diffèrent selon l'usage que vous en aurez. Afin de vous aider à choisir le bon modèle, nous avons listé sur cette page les principaux éléments à connaître.


Usage home cinéma ou bureautique

La première question à se poser est l'usage que vous aurez de votre vidéoprojecteur. Il en existe deux principaux types : ceux pour une utilisation professionnelle et ceux pour une utilisation home cinéma. La frontière entre ces deux gammes n'est cependant pas clairement définie et de nombreux modèles auront un usage polyvalent.

Professionnel
  • Présentations, graphiques, ...
  • Format 4:3 ou 16:9
  • Compact, lumineux, fonctionnel
Home cinéma
  • Films, jeux vidéo, ...
  • Format 16:9, résolution HD
  • Qualité image, silencieux, 3D

Si les modèles bureautiques priviliégient la practicité (luminosité, connexion avec ou sans fil), les modèles home cinéma mettent davantage l'accent sur la qualité de l'image (contraste, couleurs, ...). Pensez à bien définir vos besoins avant l'achat de votre vidéoprojecteur : où comptez-vous l'utiliser, que souhaitez-vous projeter en priorité, etc. ?

Questions à se poser
  • Quelle sera l'utilisation principale : bureau / home cinema / jeux video ?
  • Où sera le videoprojecteur : pièce sombre ou lumineuse ?
  • Quelle sera la taille de l'écran et à quelle distance sera-t-il ?
  • Comment devra-t-il être branché, avec ou sans fil ?


Technologie

Il existe plusieurs technologies de projection et de lampe, chacune avec ses avantages et inconvénients.

Les technologies

Globalement on distingue 4 types de projecteurs :

  • DLP : c'est la technologie la plus répandue (Benq, Optoma, Acer,...), à l'excellent rapport qualité prix. L'image est très qualitative (contraste, couleur, netteté) mais certaines personnes peuvent percevoir un effet arc en ciel.
  • 3LCD : le pré carré d'Epson, l'inventeur de cette technologie, exempte d'effet arc-en-ciel. Les modèles home cinéma avec une image de qualité sont relativement cher.
  • LCOS : le must du home cinéma, appelé SXRD ou D-ILA selon les constructeurs. La qualité est exceptionnelle mais le prix est en conséquence (> 2000 €).
  • LED (type de lampe) : ce sont des modèles compacts, légers et silencieux mais avec une luminosité plus faible. Ils sont généralement adaptés à un usage bureautique mais encore justes pour le home cinéma.

Concernant le choix DLP/LCD, les deux technologie sont aujourd'hui très performantes et ce n'est plus le premier critère de choix.


Résolution, luminosité, ...

Pour un usage home cinéma, c'est le principal point à prendre en compte. Bien que la qualité aille généralement de pair avec le prix, il existe des différences entre les modèles d'une même gamme.

Format & résolution

Sauf utilisation strictement bureautique, vous opterez pour un format 16:9. Quant à la résolution, il est conseillé de choisir une définition Full HD 1920 x 1080 pour profiter pleinement des films et jeux vidéo. Si votre budget est limité vous pourrez descendre jusqu'au 1280x720 avec un rendu honorable.

Les différentes résolutions HD
Les principales résolutions

Pour les plus fortunés, l'UHD ou Ultra HD (parfois appelée 4K par abus de langage) commence à faire son apparition mais une telle résolution est aujoud'hui superflue ; il existe en effet encore très peu de films UHD. Par ailleurs la différence de qualité entre HD et UHD est relativement subtile sauf pour les très grands écrans.

Luminosité

La luminosité idéale dépendra de l'environnement de projection. Plus la pièce de projection sera claire, plus le vidéoprojecteur devra être lumineux pour compenser la lumière ambiante. Mais quelque soit la puissance du projecteur, c'est dans le noir que l'image sera la meilleure. Pour un usage home cinéma classique, une luminosité de 2000 lumens convient tout à fait.

Contraste

Contraste faible
Contraste élevé
© Wild Bunch Distribution

Quant au contraste, bien que ce soit l'élément primodial quant à la qualité perçue, les bases de mesure étant malheureusement très différentes d'un construteur à l'autre (avec ou sans iris dynamique, etc.), il est difficile de comparer les modèles entre eux en se basant uniquement sur les spécifications techniques. Les tests de produits ou avis utilisateurs apporteront en définitive davantage d'information sur le rendu image (contraste et couleur).

Compatibilité 3D

Sauf cas particuliers, notamment pour les adeptes de jeux vidéo 3D, l'utilisation de la 3D en videoprojection home cinéma reste très marginale (peu de contenus, nécessité de porter des lunettes spécifiques, etc.).


Placement

Le choix d'un vidéoprojecteur se fait également en fonction ses possibilités d'installation, notamment en termes de positionnement. Pour même taille d'image projetée, la distance entre l'écran et le projecteur sera en effet différente selon les modèles.

Rapport de projection

La ratio entre la distance et la largeur écran s'appelle le rapport de projection. Celui-ci est indiqué pour chaque vidéoprojecteur, il détermine la taille de l'image en fonction du recul de l'appareil.

Rapport de projection
Rapport de projection

Echelle de valeur des rapports de projection :

  • Rapport de projection inférieur à 1 : c'est une focale courte, c'est à dire que le vidéoprojecteur pourra être positionné très près de l'écran.
  • Compris en 1 et 2 : le cas le plus fréquent. Pour ratio de projection de 1.5 par exemple, il fautre un recul de 3 m pour un écran de 2 m de large.
  • Supérieur à 2 : C'est une focale longue, généralement pour positionner le projecteur derrière le spectateur.

Le choix du bon rapport de projection est crucial de façon à éviter les mauvaises surprises lors de l'installation (petite ou grande pièce, fixation sol ou plafond, etc.). Vous pouvez utiliser nos calculateurs taille/distance pour connaître les différentes configurations possibles.

Corrections/ajustements d'image

Afin d'en faciliter le positionnement, les vidéoprojecteurs peuvent (en plus du zoom) intégrer des systèmes de corrections d'image, notamment si le projecteur et l'écran ne sont pas alignés.

Ajustements image
  • Zoom : permet de modifier la taille de l'image (ou de déplacer le projecteur, selon votre besoin). Celui-ci est généralement de faible amplitude.
  • Lens Shift : il s'agit d'une correction optique, c'est à dire sans altération de la qualité de l'image. Le principe consiste à décaler verticalement ou horizontalement l'image pour "cibler" l'écran au cas où le vidéoprojecteur serait décalé.
  • Keystone (ou correction trapézoïdale) : il s'agit d'un procédé numérique destiné à redresser l'image lorsque le projecteur est placé de biais par rapport à l'écran (l'image a alors une fomme de trapèze au lieu de rectangle).

Si la plupart des modèles intègre une correction keystone, ce n'est pas nécessairement le cas du lens shift.


Connectique

En configuration complète, votre vidéoprojecteur devra être raccordé d'une part à une source de contenu (Décodeur TV, lecteur Blu-Ray, console de jeu, ordinateur, ...) et d'autre part à un equipement audio afin d'avoir un son à la hauteur de l'image (pour une utilisation home cinéma).

Schéma de connexion standard home cinéma

La connexion entre la source et le videoprojecteur peut être avec ou sans fil :

  • Connexion filaire : pour une utilisation home cinéma, c'est le HDMI qui est la norme pour la HD, quelque soit la résolution.
  • Connexion sans fil : pour un usage bureautique, des projecteurs compatibles Wi-Fi existent. Pour une qualité supérieure, il est recommandé d'utiliser les modules Wireless que proposent les constructeurs, lesquels sont malheureusement relativement chers (> 200 €).
  • Connexion mobile/tablette : ils existent plusieurs normes (MHL, Miracast, ...) pour visualiser vos photos et vidéos, avec ou sans câble, directement depuis votre téléphone.
Connexion audio

Si vous utilisez un matériel audio complémentaire (chaine hi-fi, barre de son, ampli, etc.), les branchements diffèrent selon que votre équipement soit stéréo ou 5.1. Les plus répandus sont : RCA (le connecteur classique rouge et blanc, présent sur tous les appareils), coaxial ou HDMI.


Ecran et son

Pour une configuration complète, deux éléments sont également à prendre en compte : l'écran et le matériel audio. Ces deux points sont essentiels pour une installation home cinéma réussie. Selon votre budget et l'environnement de projection, il existe de nombreuses possibilités.

Types d'écran

Pour une utilisation cinéma ou jeux, il vous faut un écran de projection 16:9. Il en existe différentes sortes.

Lumene Capitol Premium
  • Ecran enroulable : à fixer au mur ou au plafond. La toile est déroulée (manuellement ou automatiquement) à la demande.
  • Ecran au sol (pull-up) : le principe est le même mais le support de l'écran est juste posé sur le sol et la toile se déroule vers le haut. Pas de fixation nécessaire.
  • Ecran sur trépied : plutôt pour un usage nomade ou bureau.
  • Ecran fixe : la meilleure solution car la toile reste tendue et ne se déforme pas. En contrepartie l'écran reste toujours visible (idéal si vous avez une pièce home cinéma dédiée).

Vous pourrez également utiliser un mur blanc ou gris mais avec un résultat très inégal selon le type de surface.

Taille d'écran

Un autre point essentiel est bien entendu la largeur de l'écran, laquelle dépendra de vos préférences et du recul dont vous disposerez. Si le choix de la taille idéale reste très subjectif, il existe des "recommandations" purement indicatives (émises notamment par la SMPTE et THX) qui peuvent vous aider à choisir.

Son

Bien que beaucoup de modèles en soit équipés, nous déconseillons le ou les haut-parleurs intégrées au vidéoprojecteur (à l'exception d'un usage bureautique). Pour profiter d'un son qualitatif, il est indispensable d'opter pour un équipement audio dédié. Cela ne signifie pas nécessairement investir dans une installation complexe de type home cinéma 5.1. Vous pouvez en effet utiliser directement votre chaîne hifi ou la barre de son de votre téléviseur.


Conclusion

Contrairement à une télévision, un vidéoprojecteur s'inscrit dans une installation globale projecteur-écran-son. Lors de votre achat, en plus de la qualité d'image proprement dite, un certain nombre de points clés sont à prendre en compte en fonction de l'environnement de projection (lumière ambiante, taille de la pièce, etc.).

Vérifiez notamment le rapport de projection de l'appareil afin de bien connaître les possibilités de positionnement du vidéoprojecteur par rapport à l'écran.

Quel vidéoprojecteur ?

Il existe une très large gamme de vidéoprojecteurs, de 200 € à plus de 5000 €. Afin de faciliter votre choix, nous avons sélectionné parmi les plus grandes marques les meilleurs vidéoprojecteurs du moment (classés par tranches de prix), en fonction notamment des tests et avis utilisateurs .

Guide complet

Tableau recapitulatif