Luminosité et contraste vidéoprojecteur

Quelles sont les indications pour une image de qualité ?

Le contraste et la luminosité sont, avec la résolution, les caractéristiques les plus importantes à prendre en compte si vous recherchez un vidéoprojecteur avec une bonne qualité d'image.

Quelle luminosité ?

La luminosité d'un vidéoprojecteur s'exprime en lumens ANSI. Plus celle-ci sera élevée, plus claire pourra être la pièce de projection. Un vidéoprojecteur lumineux présente ainsi plusieurs avantages :

  • Usabilité : fonctionnement possible dans un environnement clair.
  • Qualité : dans de mauvaises conditions de projection, un projecteur lumineux donnera une meilleure image.
Luminosité et qualité image

La luminosité d'un projecteur ne préjuge en rien de la qualité d'image. A titre d'exemple les modèles haut de gamme n'ont pas nécessairement une très forte luminosité (notamment SXRD et D-ILA). Mais il est alors nécessaire d'avoir une pièce très sombre pour profiter d'un rendu optimal.

A l'inverse, pour une utilisation de jour dans une pièce sans volet, il vous faudra un projecteur avec une luminosité élevée pour avoir une image bien visible. Cependant, dans l'idéal, un videoprojecteur ne devrait être utilisé que dans un environnement sombre pour un rendu image optimal (la lumière extérieure "délave" les couleurs).

Indications

La plupart des vidéoprojecteurs home cinéma ont une luminosité autour des 2000 lumens tandis que les modèles bureautiques sont généralement à 3000 lumens ou plus.

Luminosité généralement constatée

Vous trouverez ci-dessous les valeurs indicatives pour un rendu optimal selon la pièce (mais la luminosité idéale dépend également de la surface de projection, de la distance/taille écran, etc.)

  • Pièce sombre : 1500 à 2000 lumens suffisent
  • Pièce avec une lumière faible : 2000 à 3000 lumens
  • Pièce éclairée : 4000 lumens ou plus
  • Extérieur en journée : il est conseillé de chercher une alternative, la vidéoprojection n'est en effet pas adaptée à une utilisation en pleine lumière.

A savoir : plus votre écran sera grand et plus il sera loin, plus il vous faudra un videoprojecteur lumineux.

Voir les vidéoprojecteurs 2000 lumens et +
Voir les vidéoprojecteurs 3000 lumens et +

Home cinéma et bureautique

Bureautique : c'est davantage la luminosité que la qualité qui importe, le projecteur étant amené a être utilisé principalement en journée, dans la lumière ambiante.

Home cinéma : c'est davantage la qualité qui est recherchée. Le vidéoprojecteur pouvant souvent être utilisé dans un environnement sombre, une luminosité de 2000 lumens suffit généralement.

Quel contraste ?

Le contraste est la différence de luminosité entre les zones claires et le zones sombres de l'image. Un contraste élevé est un élement essentiel pour une image de qualité. Il est exprimé sous forme de ratio, par exemple 5000:1, qui correspond au rapport entre le point le plus foncé et le plus lumineux que pourra afficher le vidéoprojecteur.

Contraste faible
Contraste élevé
© Wild Bunch Distribution

La mesure du contraste

Contrairement à la luminosité, qui est inhérente au projecteur, le contraste est une valeur mesurée qui dépend drastiquement des conditions extérieures. Ainsi la valeur de contraste indiquée par les constructeurs n'est malheureusement pas toujours très représentative :

  • Le contraste n'est pas toujours mesuré sur une base commune. Par exemple, certains vidéoprojecteurs intègrent un iris dynamique (voir l'encadré plus bas), qui augmente artificiellement le niveau de contraste. Il faudrait alors parler de contraste dynamique, à comparer avec le contraste natif.
  • Le contraste perçu est fortement dépendant des conditions de lumière. Dans une pièce éclairée par exemple, un projecteur avec un fort contraste pourra donner une image moins contrastée qu'un projecteur avec un contraste plus faible mais une plus forte luminosité.
Quel contraste choisir ?

Compte tenu des différences de mesure entre les différents constructeurs, il est difficile d'indiquer un rapport de contraste optimal. Cependant en règle générale, pour un usage home cinéma, le rapport de contraste indiqué devrait être supérieur à 10000 : 1.

Plus que les spécifications constructeurs, c'est davantage les tests produits et avis clients qui seront les indices les plus fiables de la qualité image (contraste et couleur). Voir notre sélection.

Qu'est ce que l'iris dynamique ?

C'est un procédé qui consiste à moduler la luminosité du projecteur selon la clarté de la scène ou de l'image (en ouvrant ou fermant un iris situé entre la lampe et l'objectif)

  • Sur les scènes sombres, l'iris laisse passer moins de lumière afin d'augmenter la profondeur des noirs de l'image
  • Sur les scènes claires, l'iris laisse passer plus de lumière afin d'augmenter la clarté de l'image

Ce procédé permet ainsi de donner l'illusion d'une image plus contrastée en jouant sur le luminosité entre les scènes ou images. Un bon iris dynamique doit être très réactif pour éviter un effet de pompage.

Qu'est ce que le HDR ?

Le HDR (High Dynamic Range) pour la vidéo est une avancée majeure pour la qualité d'image. Cette technologie permet de reproduire une plus grande plage lumineuse, et donc davantage de détails dans les parties les plus claires et les plus sombres de l'image (avec ainsi un rendu plus proche de l'oeil humain). Il en résulte des images plus constrastées et plus réalistes.

Les deux exemples ci-dessus illustrent les différences entre une image avec et sans HDR.

HDR vs SDR
Avec HDR (Source Dolby Vision)
HDR vs SDR
Sans HDR (Source Dolby Vision)

Le HDR, généralement associé à la 4K ou à l'UHD (Ultra Haute Définition), existe sous différents formats, les principaux étant HDR10, HDR10+ et Dolby Vision.

  • HDR10 : le format le plus répandu. C'est celui que vous retrouverez sur la quasi-totalité des vidéoprojecteurs 4K.
  • HDR10+ : la version "dynamique" du HDR10. C'est à dire que les réglages de l'appareil peuvent s'ajuster à chaque scène ou image, grâce à des informations (metadata) contenues dans la vidéo (contrairement au HDR "statique" pour lequel les réglages sont fixes).
  • Dolby Vision : le haut de gamme (et précurseur) du HDR. Il s'agit également d'un format dynamique mais utilisant une quantification sur 12 bits, au lieu de 10 bits pour les formats concurrents HDR10 et HDR10+.

Il existe d'autres standards, moins répandus dans les produits grand public, comme par exemple le HLG (Hybrid Log-Gamma). Notez par ailleurs que les vidéoprojecteurs peuvent tout à fait être compatible avec plusieurs formats HDR.

HDR et SDR

Le terme SDR (Standard Dynamic Range) s'appliquent aux formats vidéo utilisés avant l'avènement du HDR. Le SDR est donc encore très majoritaire actuellement, notamment sur la TNT HD, les Blu-Ray standard, la VOD HD, etc.

Les contenus HDR (4K ou UHD) quant à eux se démocratisent peu à peu, notamment avec le développement de l'ultra HD sur les plateformes de streaming comme Netflix ou Amazon Prime.