Technologie vidéoprojecteur

DLP, LCD, LED, Laser, ... quel type de projecteur choisir ?

Il existe plusieurs types de vidéoprojecteurs, utilisant des techniques de projection et de lampe différentes. Chacune de ces technologies a ses avantages et inconvénients.

Introduction

Les technologies

La technologie de projection désigne la technique utilisée pour afficher l'image, certaines réfléchissent la lumière d'autres la transmettent (procédé réflectif ou transmissif). Il existe 3 principales technologies : DLP, LCD (ou tri-LCD) et LCOS (appelée aussi SXRD ou D-ILA).

Dans le cas des vidéoprojecteurs LED ou LASER, l'acronyme désigne la technologie de la lampe.

Technologie de projection et type de lampe

Un vidéoprojecteur comporte nécessairement une lampe pour fonctionner. Il se caractérise ainsi par la technologie de projection utilisée mais également par la technologie de la source de lumière. LCD, DLP et LCOS sont des techniques de projection alors que LED et LASER désignent un type de lampe (utilisées dans des projecteurs DLP ou LCD).

NB : La grande majorité des modèles actuels utilisent une lampe classique à mercure (UHP).

Technologie de projection : DLP, LCD, LCOS

Chacune des technologies a ses points faibles et points forts. Cependant, les améliorations techniques apportés par les constructeurs estompent progressivement les inconvénients d'hier. La différence se fait aujourd'hui davantage sur la qualité de conception de l'appareil et que sur la technologie de projection.

Les caractéristiques indiquées ci-dessous sont d'ordre général. Il existe en effet des modèles de toutes les qualités (les prix variant de 200 à plus de 2000 €).

DLP

Developpé par Texas Instrument, le DLP (Digital Light Processing) est la plus ancienne et la plus répandue des technologies utilisées en projection (Benq, Optoma, Acer, ...). Le DLP a fait ses preuves et permet une image très qualitative à des prix abordables.

  • Qualité image : netteté, couleurs naturelles, bon contraste et noirs profonds.
  • Rapport qualité/prix.
  • Potentiel effet arc en ciel : rainbow effect, voir ci-dessous.
  • Bruit : certains modèles sont légèrement bruyant.

Dans la plupart des cas, les projecteurs LED utilisent également la technologie DLP.

L'effet arc-en-ciel

Sur les videoprojecteurs DLP l'image est créée en superposant successivement les composantes rouge, verte et bleu de l'image via une roue chromatique; l'oeil recompose ensuite l'image grâce à la permanence rétinienne. Dans des scènes mouvementées à fort contraste, certaines personnes peuvent percevoir un effet "stroboscopique" avec des trainées de couleurs.

Ce phénomène s'est atténué avec l'amélioration des performances (vitesse de rotation de la roue chromatique x2 ou x4, etc.), notamment sur les modèles home cinéma, mais l'effet peut cependant rester perceptible pour une minorité de personnes

Les vidéoprojecteurs tri-DLP, avec une matrice par couleur sont exempts d'effet arc-en-ciel. Mais ce sont des modèles très haut de gamme et très chers (plus de 20.000 €), destinés aux salles de cinéma (marques : Barco et Christie). De la même manière les projecteurs 3LCD et LCOS ne sont pas sujets à cet effet.

LCD

Il faudrait plutôt parler de tri-LCD car c'est ce type de modèles que vous retrouverez à l'achat. De marque Sony ou Epson principalement, les vidéoprojecteurs 3LCD home cinéma sont moins répandus que les vidéoprojecteurs DLP.

  • Qualité d'image pour les modèles Epson haut de gamme
  • Pas d'effet arc-en-ciel
  • Contraste plus faible, sauf modèles haut de gamme
  • Prix : les modèles home cinéma qualitatifs sont relativement cher.

Avec l'avènement de la résolution HD, l'effet de grille ou screen door (grille visible sur l'écran, due à l'espace entre les pixels, défaut typique des LCD) n'est aujourd'hui plus un inconvénient à prendre en compte.

Avec les progrès technologique des deux technologies, le choix DLP ou LCD n'en est plus vraiment un (sauf sensibilité à l'effet arc en ciel) et ce sont les performances propres à chaque modèle qui feront la différence.

LCOS (SXRD, D-ILA)

La technologie LCOS (Liquid Crystal On Silicon) combine le meilleur du DLP et du LCD. Selon les constructeurs, le nom employé peut être différent : SXRD chez Sony ou D-ILA chez JVC. Pour une utilisation home cinéma grand public, le LCOS permet à ce jour l'image la meilleure mais le prix est en conséquence (à partir de 2000 €).

  • Qualité d'image exceptionnelle : contraste, couleur, profondeur des noirs.
  • Pas d'effet arc en ciel.
  • Prix : pas de modèles en dessous de 2000 €.

A noter que la luminosité n'est jamais très élevée (certains modèles à 5000 € ont une luminosité inférieure à 2000 lumens). Ce sont des vidéoprojecteurs plutôt conçus pour regarder des films, avec dans l'idéal une pièce de projection dédiée.

Technologie de lampe : UHP, LED, Laser

UHP/Mercure

Les lampes au mercure de type UHP (Ultra High Performance) sont aujourd'hui les plus répandues pour les vidéoprojecteur home cinéma. Elles sont lumineuses et leur durée de vie se situe généralement entre 3000 h (luminosité maximale) et 5000 h (mode éco). En règle générale, si la fiche produit n'indique aucune information concernant la lampe, c'est qu'il s'agit d'une lampe de ce type.

LED

Les vidéoprojecteurs LED sont principalement des projecteurs DLP avec une lampe LED. Très performants sur beaucoup de points, ils ont cependant aujourd'hui une luminosité en-deça des projecteurs classiques (bien que de gros progrès aient été réalisés) et sont encore souvent inadaptés à un usage dédié home cinéma. Nul doute cependant que les prochains modèles gagneront encore en performance pour rivaliser avec leurs concurrents.

  • Longue durée de vie de la lampe : 5 à 10x supérieure aux lampes à mercure classiques (de 10 à 30 000 heures selon les lampes).
  • Très compact et léger, idéal pour une utilisation nomade.
  • Luminosité : plus faible que sur les projecteurs classiques.

Du fait de leur compacité et de la longévité de la lampe, les projecteurs LED sont très utilisés dans le monde professionnel (notamment les pico projecteurs).

Plus d'informations sur les vidéoprojecteurs LED

Laser

Dernière née des technologies de "lampe" pour les vidéoprojecteurs grand public, le laser présente de nombreux avantages mais les appareils restent chers. Il est cependant fort probable que cette technologie se développera rapidement ces prochaines années.

  • Vidéoprojecteurs très lumineux : vous trouverez des modèles de 4000 lumens ou davantage.
  • Longévité de la lampe : de 20 à 30.000 heures en moyenne (soit 5 à 10 fois plus que les lampes standards).
  • Démarrage/arrêt très rapide : pas de temps de chauffage ou de refroidissement.
  • Relativement cher : par rapport aux projecteurs classiques.
  • Peu de modèles disponibles

Plus d'informations sur les vidéoprojecteurs Laser

Que choisir ?

La technologie de la projection n'est pas le premier élément à prendre en compte lors du choix de votre vidéoprojecteur. La résolution, la luminosité ou la colorimétrie par exemple sont des critères bien plus déterminants. Par ailleurs les différences DLP vs LCD notamment sont nettement moins marquées que par le passé.

L'orientation vers l'une au l'autre des technologies dépendra principalement de vos besoins mais aussi de votre budget. Vous trouverez ci-dessous des indications d'ordre général.

Par champ d'application :

  • Utilisation professionelle : DLP ou 3LCD (lampe LED si usage en déplacement) .
  • Utilisation home cinéma : DLP, 3LCD ou idéalement LCOS (SXRD, D-ILA).

Par budget, pour un usage home cinéma :

  • Inférieur à 1000 € : les vidéoprojecteurs DLP présentent un excellent rapport qualité/prix.
  • Entre 1000 et 2000 € : le choix se fera entre DLP et tri-LCD (notamment si vous êtes sujet à l'effet arc-en-ciel).
  • Supérieur à 2000 € : les modèles LCOS (SXRD, D-ILA, ...) vous donneront une qualité d'image incomparable.